Theresa Spence rencontrera Stephen Harper le 11 janvier

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, va rencontrer des leaders des Premières Nations le 11 janvier lors d'une « réunion de travail » à laquelle prendra part la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence.

« Cette réunion de travail sera axée sur deux domaines [...] : les relations fondées sur les traités et les droits des peuples autochtones, ainsi que le développement économique », a déclaré M. Harper dans un communiqué, vendredi.

Cette annonce survient alors que la chef de la réserve ontarienne d'Attawapiskat, Theresa Spence, en est à sa 25e journée de grève de la faim. La chef crie s'est dite « très heureuse » d'apprendre la nouvelle. Theresa Spence a annoncé qu'elle assisterait à la rencontre de vendredi prochain mais qu'elle poursuivrait sa grève de la faim jusque-là.

Elle veut continuer d'attirer l'attention du public sur les problèmes des communautés autochtones et convaincre M. Harper de débattre de ces questions et du respect des traités ancestraux. Depuis le début de sa grève de la faim, Mme Spence a réclamé une rencontre avec le premier ministre Harper et le gouverneur général, David Johnston.

Jeudi, Mme Spence a d'ailleurs donné un ultimatum de 72 heures au premier ministre Harper pour qu'il fixe une date pour un éventuel sommet autochtone.

La rencontre est annoncée au moment où le mouvement Idle No More (La passivité, c'est fini) prend de l'ampleur, notamment par la tenue de nombreuses manifestations et la mise en place d'un barrage de lignes ferroviaires.

Le mouvement a reçu l'appui d'une quinzaine d'organisations, notamment Amnistie internationale Canada, l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, le Sommet des Premières Nations, Lawyers Rights Watch Canada et KAIROS : Initiatives canadiennes oecuméniques pour la justice.

Des responsables du mouvement ont organisé une manifestation vendredi à Oakville, en Ontario, parallèlement à une annonce du premier ministre relative à une aide à l'industrie automobile, pour tenter de forcer ce dernier à organiser un sommet autochtone.

« Le gouvernement du Canada et les Premières Nations entretiennent des relations durables fondées sur le respect mutuel, l'amitié et le soutien. Le gouvernement du Canada est résolu à renforcer ces relations », a ajouté Stephen Harper dans son communiqué.

Jeudi, le chef national de l'Assemblée des Premières Nations du Canada, Shawn Atleo, avait invité Stephen Harper et le gouverneur général, David Johnston, à participer à une rencontre le 24 janvier. Cette date marque l'anniversaire du sommet organisé par le premier ministre l'an dernier avec les chefs autochtones.

Sur le même sujet :

- Idle No More : les Autochtones en marche partout au pays
- Un autochtone en grève de la faim rejoint Theresa Spence à Ottawa
- Justin Trudeau a rencontré la chef autochtone Theresa Spence

Les plus populaires