Et s'il manquait une planète au système solaire?

Selon les simulations menées par des chercheurs américains, il manquerait une planète à notre système solaire. Celle-ci aurait été présente lors de sa formation mais en aurait ensuite été éjectée.

Selon les simulations menées par des chercheurs américains, il manquerait une planète à notre système solaire. Celle-ci aurait été présente lors de sa formation mais en aurait ensuite été éjectée.

"Me Voici Tout Mouillé, J'ai Suivi Un Nuage". Et s'il manquait un mot à cette phrase, moyen mnémo-technique utilisé par les professeurs pour apprendre les différentes planètes de notre système solaire. Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune : voici les noms des planètes qu'abrite aujourd'hui notre système (planètes naines exclues). Mais celles-ci ont-elles toujours été au nombre de huit ? Pas tout à fait, si l'on en croit des chercheurs du Southwest Research Institute de Boulder aux États-Unis. Selon eux, notre système pourrait à ses débuts, avoir compté une voire deux planètes géantes supplémentaires.

Pour arriver à cette conclusion, David Nesvorny et ses collègues ont réalisé plus de 6.000 simulations de notre système solaire lors d'une phase bien précise de son histoire. Ils ont ainsi constaté qu'un tel système comportant quatre planètes géantes (Jupiter, Saturne, Neptune et Uranus) n'avait que 2,5% de chances de mener à la configuration observée aujourd'hui. "Ces systèmes seraient trop violents au cours de leur jeunesse pour finir par ressembler au nôtre, qui résulte plutôt de systèmes qui ont moins de quatre planètes géantes", explique David Nesvorny cité par Space.com.

Une planète éjectée de notre système

Selon ces chercheurs, notre système n'aurait donc pas comporté que quatre géantes lors des premiers stades de son existence. Une possibilité confirmée par les modèles informatiques qui suggèrent qu'avec cinq planètes de ce type, le système avait bien plus de chances de conduire à ce à quoi il ressemble aujourd'hui. Allant encore plus loin, les scientifiques ont établi que la cinquième planète était peut-être une géante riche en matières glacées, comme (...) Lire la suite sur maxisciences.com

Les plus populaires