Santé - Vancouver : des enfants impliqués dans un pacte de suicide

Un groupe communautaire demande au gouvernement provincial de modifier ses services aux jeunes et aux familles après la découverte d'une entente suicidaire qui aurait été discuté entre enfants dans un quartier de Vancouver.

Des jeunes de 12 à 15 ans, la plupart autochtones et issus du quartier Grandview-Woodlands, auraient été transportés à l'hôpital par mesure de précaution, selon l'organisme Network of Inner City Community Services Society (NICCSS).

Pas de confirmation officielle

Le ministère des enfants et du Développement de la famille ne confirme pas cet incident, mais déclare par voie de communiqué que des mesures ont été prises pour remédier à la situation.

« Une intervention communautaire a eu lieu avec les parents des jeunes afin de les éduquer des actes autodestructeurs et des pactes suicidaires », précise le document en ajoutant que le gouvernement fait tout pour empêcher le suicide chez les jeunes.

La province a par ailleurs rapidement pris contact avec les autorités sanitaires et le district scolaire pour s'assurer d'un soutien aux enfants.

Flexibilité des services

NICCSS applaudit l'intervention préventive mais souligne néanmoins que le système a du mal à s'occuper des problèmes à long terme des jeunes défavorisés.

Il faudrait, dit-il, que la province prenne en compte leur réalité quotidienne en proposant un moyen de renforcer leurs liens familiaux ou de mieux répondre à leurs besoins.

NICCSS suggère une flexibilité dans les services de santé mentale, en les rendant disponibles plus souvent dans les écoles, les centres communautaires ou tout autre bâtiment public .

L'intervention de NICCSS fait suite à un rapport de la responsable de la protection des enfants et des jeunes en Colombie-Britannique, Mary Ellen Turpel-Lafond, qui s'est penché sur le suicide de 15 jeunes.

Les plus populaires