Santé publique - Le Dr Desbiens suggère de mieux encadrer l'entretien des tours d'eau

Le Directeur régional de la santé publique de la Capitale-Nationale, François Desbiens, a évoqué jeudi le souhait que les propriétaires d'édifices fassent affaire avec des firmes spécialisées pour l'entretien et le nettoyage des tours de refroidissement.

Le Dr Desbiens a fait cette affirmation lors de son passage dans les studios de Radio-Canada dans le cadre de l'émission Québec 12-30. « Vu que c'est complexe, ça doit certainement requérir un certain degré d'expertise et d'expérience », a-t-il affirmé.

« Il y a des firmes spécialisées dans le marché présentement qui offrent ces services-là aux propriétaires. Je pense qu'il serait avisé pour la Régis du bâtiment, dans le futur, de peut-être considérer dans son règlement cette possibilité de demander [...] que des firmes spécialisées fassent l'entretien et le ménage de ces tours », a ajouté le Dr Desbiens.

Rappelons qu'en pleine campagne électorale et au plus fort de l'éclosion de la légionellose à Québec, la ministre sortante du Travail, Lise Thériault, avait mandaté la Régie du bâtiment pour mettre en place des normes provinciales pour l'entretien et le nettoyage des tours de refroidissement. Il était aussi question de la création d'un registre des tours.

François Desbiens a confirmé que le travail en ce sens est amorcé à Régie du bâtiment. Le Directeur régional de la santé publique de la Capitale-Nationale espère que ce règlement sera en vigueur dès la prochaine saison estivale, c'est-à-dire au moment de l'année où les tours de refroidissement fonctionnent beaucoup.

« C'est lorsque l'été arrive et le printemps que les températures sont propices, les tours fonctionnent énormément, que là, il y a un risque beaucoup plus grand de légionellose », explique M. Desbiens.

Rappelons que la tour de refroidissement sur le toit du complexe de la Place Jacques-Cartier, qui abrite notamment la bibliothèque Gabrielle-Roy, a été identifiée comme étant la source de la bactérie qui a infecté des citoyens. Treize d'entre eux sont morts. Ironiquement, c'est cette tour que les inspecteurs ont visitée en premier en août.

Le Dr Desbiens doit rendre son rapport d'enquête épidémiologique d'ici octobre dans lequel il fera des recommandations.

Les plus populaires