Réchauffement - Les océans font mentir les prévisions

Le niveau des océans monte 60 % plus vite que ne l'avait projeté le groupe d'experts de l'ONU sur le climat, le GIEC. Selon une nouvelle étude menée par des experts américains et allemands, l'eau des mers monte en moyenne de 3,2 mm par an.

La dernière projection, publiée en 2007 et décrite comme la plus fiable par le GIEC, prévoyait une hausse de 2 mm par an d'ici 2010. Elle était toutefois basée sur des données de 2003. Le GIEC estimait à ce moment que la hausse atteindrait de 18 à 59 cm d'ici à la fin du siècle, en raison notamment de la dilatation de l'eau, liée au réchauffement.

Or, l'élévation atteindra probablement 1 m et peut-être plus, selon les auteurs de ces travaux, publiés dans la revue Environmental Research Letters.

Une catastrophe en devenir

Selon Grant Foster, de l'entreprise Tempo Analytics, ce changement entraînera le déplacement de centaines de millions de réfugiés, sans parler des conflits potentiels pour l'accès aux ressources que cela pourra susciter.

En outre, les grandes villes côtières comme New York ne seront pas épargnées. Elles devront affronter des phénomènes climatiques, comme l'ouragan Sandy, plus fréquemment.

La mauvaise estimation du GIEC sur la hausse du niveau des océans s'explique en partie par l'ampleur de la fonte des calottes glacières ou de glaciers plus modestes, qui avait été sous-estimée.

De plus, les données dataient d'avant 2003, alors que les mesures par satellite étaient encore relativement nouvelles, si bien que les scientifiques manquaient de recul pour évaluer leur fiabilité.

Le saviez-vous?

Le cinquième rapport du GIEC sera publié en trois parties, en septembre 2013, en mars 2014 et en avril 2014.

Radio-Canada.ca avec AFP

Les plus populaires