La DPJ empêche une famille de rejoindre Marcel Pontbriand

LONGUEUIL - Les plans d'une famille proche du gourou Marcel Pontbriand ont été contrecarrés alors que l'homme et sa conjointe comptaient, avec leurs enfants, retrouver le fugitif aux États-Unis.

Vers 18h30 mercredi, les policiers accompagnés de membres de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du district de Longueuil sont intervenus au domicile de cette famille de la Montérégie par mesure de protection.

Craignant pour la sécurité des enfants depuis les allégations de suicide collectif, ils ont saisi les billets d'avion de la famille ainsi que les passeports des enfants. De plus, les agents ont interdit aux parents de quitter le Canada avec les petits.

Courroucé par les actions de la DPJ, le père de famille a raconté au journaliste Michel Jean de TVA qu'il connaît Marcel Pontbriand depuis 20 ans, et qu’il le retrouve simplement au Québec ou ailleurs pour les vacances des Fêtes.

Il allègue également que la DPJ lui aurait dit que sa femme et lui étaient de bons parents, que leurs enfants n'étaient pas maltraités, mais qu'elle ne voulait pas qu'ils se rendent à l'étranger.

Fin du monde

Le Montérégien rejette les appréhensions des parents des disciples de Marcel Pontbriand quant à une tragédie pouvant survenir en liens avec des croyances de fin du monde. Le père de famille possède une entreprise et aurait même déjà fixé des rencontres avec ses clients à son retour au Québec.

Le 28 novembre dernier, 12 enfants dont les parents étaient sous l'emprise de Marcel Pontbriand ont été interceptés en compagnie d'adultes à la frontière canado-américaine près de Vancouver. En identifiant les enfants, les agents frontaliers avaient immédiatement contacté la DPJ.

Marcel Pontbriand, qui aurait détourné de centaines de milliers de dollars d'investisseurs et sur qui plane des allégations de toutes sortes notamment d'avoir forcé ses disciples à avoir des relations sexuelles en groupe, aurait trouvé refuge aux États-Unis depuis afin de fuir la mafia qui serait à ses trousses selon lui.

Début de la saga

C'est l'opération policière entourant la fuite de Victor Poiré avec ses enfants vers un bled de l'Arizona qui a déclenché la saga Marcel Pontbriand qui s'en est suivie.

Le père d'Otterburn Park en Montérégie était parti rejoindre le présumé gourou et ses disciples à la fin octobre. Une alerte AMBER avait même failli être déclenchée pour kidnapping d'enfants.

En primeur, Victor Poiré a choisi de s'expliquer à TVA Nouvelles. Il était l'un des deux adultes qui ramenaient les 12 enfants au Canada.

«J'ai contacté les douaniers, je leur ai expliqué mon histoire. Ils m'ont dit qu'il n'y avait pas de problèmes. Ils savaient que l'on s'en venait», a soutenu l'homme en entretien téléphonique.

Les plus populaires