Politique provinciale - Projets d'Hydro Manitoba : Pallister accuse le NPD de diviser l'information

Le gouvernement manitobain a réfuté lundi les accusations de l'opposition conservatrice, voulant qu'il divise les évaluations environnementales et économiques des projets d'Hydro Manitoba, dans le but d'éviter d'être franc à propos de leurs impacts.

En point de presse en début d'après-midi, le ministre responsable d'Hydro Manitoba, Dave Chomiak, a répondu que les conservateurs se plaignent toujours des coûts de construction de lignes électriques et de barrages hydroélectriques.

« Il n'y a pas de projets énergétiques, qu'on parle de pétrole, de gaz naturel ou d'hydroélectricité, qui n'affiche pas un coût élevé en capitaux d'emblée. Mais il faut se souvenir que l'on construit quelque chose de propre, de vert et qui durera des centaines d'années », a soutenu le ministre de l'Énergie.

Plus tôt, le nouveau chef des progressistes-conservateurs manitobains et député de Fort Whyte a affiché ses couleurs avant la rentrée parlementaire provinciale et exigé un examen public conjoint des projets d'Hydro Manitoba.

En point de presse lundi matin, Brian Pallister a soutenu que les projets d'expansion de la société d'État coûteront 18 milliards de dollars aux Manitobains et feront tripler la dette publique provinciale.

M. Pallister a particulièrement fait référence à la construction de la ligne de transmission Bipole 3, le « plus grand projet que notre province ait connu », évaluée à 3,28 milliards de dollars.

Toutefois, il a tenu à faire comprendre que l'ensemble des projets d'Hydro Manitoba sont liés et que le NPD au pouvoir scindait les évaluations pour sciemment tenir la population dans l'ignorance.

« Ce que fait le NPD, c'est tenir les Manitobains dans le noir en séparant les évaluations que mènent la Commission de protection de l'environnement du Manitoba et la Régie des services publics et en empêchant la tenue d'un examen complet et en profondeur des dépenses prévues », a expliqué M. Pallister.

« Ce sont des projets liés et on peut [...] vraisemblablement affirmer qu'une personne ne peut se faire une idée juste et sûre de la question, quand le processus est segmenté », a-t-il ajouté.

Bipole 3 fait présentement l'objet d'audiences publiques menées par la Commission de protection de l'environnement du Manitoba à travers la province. Les dernières sont prévues pour le 22 novembre.

Le projet et son tracé actuel, à l'ouest des lacs Winnipeg et Manitoba, servaient déjà de cheval de bataille au Parti progressiste- conservateur (PC) lors de la dernière campagne électorale, pour démontrer le gaspillage de fonds publics du gouvernement néo-démocrate.

Les plus populaires