LNH - Canadien - Cole, pas un sauveur

BROSSARD - « Erik Cole apporte un élément à notre équipe, mais il n'est pas le sauveur de notre équipe. »

Jacques Martin a dérogé à sa stratégie habituelle en optant pour une déclaration forte de sens après l'entraînement du Canadien, vendredi, au Complexe sportif de Brossard.

Le 1er juillet dernier, Pierre Gauthier et le Canadien ont ouvert le coffre-fort de l'équipe afin d'attirer Cole à Montréal. Ils lui ont offert un pacte de 18 millions pour 4 ans (4,5 millions par saison).

On ne jugera certainement pas de cette acquisition après seulement trois matchs. Mais pour l'instant, Cole n'a pas trouvé ses repères avec sa nouvelle équipe. Il n'a toujours pas obtenu de point à ses trois premiers matchs et il présente un différentiel de -1.

L'ancien des Hurricanes de la Caroline vient au 13e rang de l'équipe avec un temps de jeu moyen de 14 min 27 s. En avantage numérique, Cole n'a toujours pas convaincu son entraîneur de lui faire confiance. Martin l'a utilisé en moyenne 1 min 27 s par rencontre. Mathieu Darche le devance à ce chapitre avec 1 min 39 s.

« Cole est comme les autres joueurs, nous avons une équipe qui est bien équilibrée à l'attaque et ils doivent exécuter le système de jeu pour connaître du succès », a rappelé Martin.

La sagesse d'un vétéran

Très prudent et signe de son expérience, Cole a parlé d'une période d'adaptation pour expliquer son lent départ.

« Il s'agit d'une période d'apprentissage pour Jacques et moi, a dit l'Américain de 32 ans. Je suis un des rares nouveaux joueurs de cette équipe et Jacques aura besoin de temps avant de me faire confiance. Et vice versa. »

Avec les explications de Cole, on remarque que les lignes de communication ne sont toujours pas établies entre lui et Martin.

Le numéro 72 du CH a également parlé de sa faible utilisation en avantage numérique.

« Je ne m'attendais pas nécessairement à jouer souvent en avantage numérique dès mon arrivée, il y a plusieurs bons attaquants dans cette chambre, a indiqué Cole. Je ne peux certainement pas critiquer les choix. »

Une réponse de bon politicien! À sa dernière saison en Caroline, il a marqué seulement 3 de ses 26 buts en supériorité numérique.

Loin de Raleigh...

En 2008-2009, Cole a porté les couleurs des Oilers d'Edmonton. Après seulement 63 matchs sous les ordres de Craig MacTavish, il avait repris le chemin de la Caroline. Il avait récolté seulement 27 points (16 buts, 11 passes) avec les Oilers.

Les Hurricanes l'avaient échangé aux Oilers en juillet 2008 pour obtenir le défenseur Joni Pitkanen. En mars 2009, les « Canes » ont transigé de nouveau avec les Oilers afin de rapatrier Cole. Il s'agissait d'une transaction à trois équipes qui impliquait aussi les Kings de Los Angeles.

Les plus populaires