La jeunesse difficile de la Lune

Les mesures des sondes américaines de la mission GRAIL surprennent la NASA. La croûte lunaire a été presque entièrement pulvérisée par des bombardements d'astéroïdes et de comètes dans son passé.

Si les scientifiques savaient que les planètes rocheuses et leur satellite du système solaire avaient subi de nombreux impacts il y a plusieurs milliards d'années, ils ne s'attendaient pas à établir que la Lune avait subi autant de bombardements.

Selon eux, 98 % de la croûte lunaire est fragmentée.

Depuis leur mise en orbite aux pôles de la Lune en janvier, les deux sondes jumelles ont effectué des mesures très précises du champ gravitationnel lunaire. Ces données ont révélé la répartition des masses ainsi que l'épaisseur et la composition des différentes strates du satellite de la Terre jusqu'à son noyau.

Une autre surprise attentait les chercheurs : la croûte lunaire est bien plus mince que ce qu'ils pensaient avec une épaisseur de 34 km à 43 km. C'est 6 km à 12 km de moins que ce qui avait précédemment été évalué.

Ces résultats ont été présentés à la conférence annuelle de l'American Geophysical Union, à San Francisco. Leurs détails sont publiés dans la revue Science.

L'intérieur de la Lune semble pour sa part remarquablement régulier. En fait. La plupart des variations dans le champ gravitationnel lunaire résultent, selon les chercheurs, de formations géologiques à la surface, comme des montagnes ou des cratères.

De plus, la croûte extérieure de la Lune est dépourvue de structures rocheuses denses. Elle est probablement formée de matériaux poreux ou pulvérisés, ajoutent les scientifiques.

La carte de l'intérieur de la Lune révèle des masses plus denses formées de magma volcanique qui s'est écoulé dans de larges fractures de la croûte dans le passé avant de se solidifier et former des parois rocheuses denses.

Le vidéo de la NASA qui suit montre les variations des champs de gravité du satellite naturel de la Terre.

La mission GRAIL

Pesant environ 200 kg et de la taille d'une machine à laver, les sondes GRAIL (Gravity Recovery And Interior Laboratory ) sont alimentées en électricité par deux panneaux solaires et une batterie au lithium. Cette 110e mission d'exploration de la Lune doit coûter à la NASA 496 millions de dollars. Elles sont en orbite lunaire depuis le 2 janvier 2012.

Les plus populaires