Jimmy Hoffa : le FBI abandonne ses fouilles

Les plus récentes recherches des autorités américaines au Michigan pour retrouver les restes du leader syndical Jimmy Hoffa, près de 40 ans après sa mystérieuse disparition, n'ont débouché sur aucun indice pertinent, ce qui a forcé le FBI à mettre fin à ses fouilles.

Les enquêteurs menaient depuis lundi des recherches dans la municipalité d'Oakland, à près de 40 km au nord de Détroit, pour retrouver les restes de l'ancien président des Teamsters.

Le site fouillé se trouvait à 32 kilomètres de l'endroit où M. Hoffa avait été vu pour la dernière fois en 1975, au Machus Red Fox Restaurant.

Après 48 heures de fouilles, les policiers avaient d'abord élargi leur champ de recherche dans un secteur qui fait 33 mètres par 40 mètres. Ils auraient trouvé des blocs de béton qui pourraient n'être que les fondations d'un bâtiment maintenant disparu. 

Ce sont les confidences d'un membre de la mafia, Anthony Zerilli, 85 ans, qui ont mené le FBI à effectuer ces recherches. L'avocat de Zerilli a précisé que son client avait été interrogé plusieurs fois au cours des sept ou huit derniers mois et que l'agence était convaincue que M. Hoffa était enterré sur ce lopin de terre.

Dans un document de 20 pages que M. Zerilli vend sur Internet, il raconte que M. Hoffa a été emmené à cet endroit en voiture, ligoté et baillonné, qu'il a été frappé à coups de pelle et enterré vivant sous une dalle de béton dans une ferme sur la propriété.

Jimmy Hoffa avait 62 ans lorsqu'il est disparu. Il a été président des Teamsters de 1957 à 1971 et a été emprisonné pour fraude. Le président Richard Nixon avait commué sa sentence en 1971.

La mafia l'aurait tué pour éviter qu'il reprenne le contrôle des Teamsters.

Sa disparition a donné naissance à plusieurs théories quant à l'endroit où son corps avait été disposé, allant de la structure du stade des Giants au New Jersey au siège social de la General Motors à Détroit, en passant par les Everglades en Floride.

Les plus populaires