Un homme ivre perturbe un vol et se fait ligoter à son siège

Dans un vol Reykjavik - New York (JFK), un homme qui aurait bu une bouteille entière d'alcool aurait fortement perturbé les passagers présents. Insultant, criant au crash, crachant et tripotant ses voisins, il a été neutralisé et ligoté à son siège avec du ruban adhésif. Une photo postée sur Facebook fait aujourd'hui le tour du web.

Selon le New-Yorkais Andy Ellwood, qui prétend avoir reçu la photo de l'homme ivre (enrubanné de ruban adhésif sur son siège) d'un ami qui était dans l'avion, le passager «aurait bu toute une bouteille d'alcool achetée dans une boutique hors-taxes et serait devenu intenable. Il a essayé d'étrangler la femme à côté de lui et a hurlé que l'avion allaient s'écraser.» Il ne s'est pas arrêté là puisqu'il a continué à faire n'importe quoi, à insulter tout le monde, tripotant des passagers et les membres d'équipage, toussant et crachant sur d'autres passagers.

Peu après que la photo ait été publiée sur Facebook par le jeune homme, la compagnie aérienne a confirmé l'accident. Selon le porte-parole d'Icelandair, Michael Raucheisen, l'homme «frappait, criait, crachait sur d'autres passagers et blasphémait à tout va». Le personnel navigant a considéré que le passager avait «un comportement indiscipliné et menaçant.»

L'homme a fini le vol ligoté à son siège

Les membres de l'équipage et des passagers ont réussi à maîtriser l'homme pour finalement l'attacher à son siège avec de l'adhésif et des bandes plastiques trouvées dans l'avion. «Cet équipement est là au cas où ce genre d'incident viendrait perturber le vol», a affirmé Michael Raucheisen à CNN. Ce ligotage en règle était indispensable «pour assurer la sécurité de ceux à bord, il a été retenu par des passagers et des membres d'équipage et a été contrôlé pour sa propre sécurité pour toute la durée du vol», a-t-il ajouté.

L'homme, dont la nationalité est encore inconnue, aurait été transporté dans un hôpital de Queens à son arrivée à New York. Il ne devrait pas y avoir de poursuites engagées à son encontre car aucune plainte n'a été déposée par les passagers. Une nuit en cellule de dégrisement pour ce citoyen du monde et une bonne réprimande de la part des sympathiques douaniers américains devraient suffire à le calmer pour un bon bout de temps.

L'UNIVERS DE YAHOO QUÉBEC