Enfants retrouvés morts à Drummondville : la mère toujours à l’hôpital

DRUMMONDVILLE – La mère des trois jeunes enfants retrouvés morts dimanche à Drummondville se trouvait toujours à l’hôpital, lundi en milieu de journée.

La femme, Sonia Blanchette, considérée comme un «témoin important» dans ce drame, avait été transportée à l’hôpital peu après la découverte de la mort des petits âgés de deux, quatre et cinq ans.

La raison de son hospitalisation est inconnue, tout comme la cause du décès des trois enfants. Selon des informations obtenues par le «Journal de Montréal», ils auraient été noyés.

Des enquêteurs de la Sûreté du Québec attendaient à l’hôpital, lundi. Ils devaient interroger la mère dès que son état allait le permettre.

Pendant ce temps, plusieurs personnes se sont rendues auprès du domicile où le drame s’est produit, sur la rue Turcotte, afin de se recueillir et de déposer des fleurs.

Parmi elles, Nancy, une amie de la mère des petites victimes, s’est dite atterrée par la situation.

«C’était une bonne personne, une fille aimable et elle aimait ses enfants, a-t-elle raconté. Jamais je n’aurais pensé qu’elle aurait fait ça. C’est un choc pour tout le monde.»

Selon la jeune femme, rien ne laissait croire que Sonia Blanchette allait agir de la sorte.

«Je l’aurais aidée, a-t-elle affirmé. Je n’aurais jamais laissé passer ça, j’ai un petit garçon moi-même.»

Le père des enfants, Patrick Desautels, devait publier un communiqué en cours de journée, lundi.

Les plus populaires