Développement - Quand l'autisme disparaît

Certains enfants qui ont reçu un diagnostic d'autisme en bas âge ont vu leurs symptômes totalement disparaître en grandissant, montre une étude menée aux États-Unis.

Généralement, ce trouble envahissant du développement persiste toute la vie.

Le Dr Thomas Insel, de l'Institut américain de santé mentale (NIMH) qui a financé les travaux, explique que cette découverte montre que ce syndrome connaît des évolutions très diverses.

Les travaux

La Dre Deborah Fein et ses collègues de l'Université du Connecticut ont étudié 34 sujets de 18 à 21 ans qui ont reçu un diagnostic d'autisme très tôt dans leur vie et qui, en grandissant, fonctionnaient tout à fait normalement.

Ces jeunes n'avaient plus de problèmes d'expression, de communication, de reconnaissance des visages ou de socialisation, problèmes qui caractérisent l'autisme.

Les chercheurs ont d'abord dû s'assurer que le premier diagnostic d'autisme était bien exact et que les jeunes étaient effectivement devenus normaux.

L'analyse laisse à penser que les difficultés de socialisation de ces enfants étaient plus légères au départ, mais qu'ils avaient quand même des problèmes aussi sévères de communication et de mouvements répétitifs que les autres autistes.

L'équipe de recherche a utilisé des tests cognitifs et d'observation standard ainsi que des questionnaires soumis à leurs parents pour évaluer l'état mental des 34 participants.

Ces jeunes étaient dans des classes normales au lycée ou à l'université et ne bénéficiaient d'aucun service spécial pour les autistes.

Les chercheurs ne sont pas en mesure de déterminer la proportion d'enfants ayant reçu un diagnostic d'autisme qui verront leurs symptômes disparaître.

D'autres recherches sont nécessaires afin de mieux comprendre ces mécanismes.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Child Psychology and Psychiatry.

L'autisme affecte environ 1 % de la population et se traduit par des difficultés à communiquer avec le monde extérieur. Par exemple, les enfants autistes évitent souvent de regarder les gens dans les yeux.

Le saviez-vous? Au Québec, on diagnostique près de 500 nouveaux cas d'autisme chaque année, quatre fois plus que dans les années 1970. La maladie touche 65 enfants sur 10 000. Les atteintes sont plus ou moins graves, de l'enfant emmuré dans son silence à celui qui parle presque normalement.

Les plus populaires