Énergie renouvelable - Quand la chaleur gaspillée devient électricité

Un nouveau matériau thermoélectrique a été présenté par ses inventeurs américains comme étant le plus efficace jamais conçu à ce jour pour convertir la chaleur perdue en électricité.

Le chercheur Mercouri Kanatzidis et son équipe de l'Université de Northwestern affirment que leur percée ouvre une nouvelle voie pour la création d'énergie renouvelable.

Le principe de la thermoélectricité est de recycler la chaleur perdue ou résiduelle, par exemple par les tuyaux d'échappement des voitures, en électricité.

Le concept se heurtait cependant à un manque d'efficacité des matériaux thermoélectriques existants.

Dans un article publié dans le magazine Nature, les auteurs estiment que leur invention permet de convertir de 15 % à 20 % de la chaleur résiduelle en électricité utile.

Les domaines d'application possibles comprennent l'industrie automobile ou les industries lourdes, comme les raffineries, ainsi que les centrales au charbon et au gaz.

Le nouveau matériau est fait de nanostructures et est basé sur le tellurure de plomb (PbTe). Ce semi-conducteur a été utilisé pour la première fois pour fournir une source d'énergie lors des missions lunaires Apollo.

Aujourd'hui, le robot martien Curiosity est également alimenté par un système thermoélectrique à base de tellurure de plomb.

Le chimiste Tom Nilges, de l'Université technique de Munich, affirme dans un commentaire accompagnant l'article que ces travaux sont un « bond de géant » pour la thermoélectricité.

Radio-Canada.ca avec AFP

Les plus populaires