Économie - Les entrepreneurs de demain réunis à Québec

Environ 200 jeunes de 13 à 17 ans se sont transformés en président-directeur général, samedi, aux Galeries de la Capitale. Dans le cadre d'un concours en entreprenariat, ils ont dû concevoir des produits, de la création jusqu'à la mise en marché.

Cet événement annuel, organisé par l'organisme Jeunes entreprises Capitale-Nationale/Chaudière-Appalaches, a permis aux jeunes entrepreneurs de demain de découvrir le monde des affaires. C'est le cas de Sophie Blouin, élève de l'école secondaire Les Etchemins.

« J'ai appris vraiment beaucoup toutes les qualités entreprenariales comme l'organisation, l'autonomie, le leadership puis aussi le sens de la délégation », a-t-elle affirmé.

Le Québec en retard

Selon Christophe Rousseau, vice-président de l'entreprise IDEVA Technologies Inc., le Québec accuse un certain retard en matière d'entreprenariat chez les jeunes.

« Il y a à peu près deux fois plus d'intérêt chez les jeunes en Ontario versus les jeunes au Québec à la sensibilisation à l'entreprenariat », a-t-il déploré. « Le financement est mieux organisé vers ces organismes-là qui sensibilisent l'entreprenariat chez les jeunes », a ajouté M. Rousseau.

De son côté, Pascal Dion, président de l'organisme Jeunes entreprises Capitale-Nationale/Chaudière-Appalaches, pense que le fait d'inciter les jeunes à l'entreprenariat peut aider à prévenir le décrochage ou la délinquance.

« Quand on investit un dollar dans une organisation, une jeune entreprise, ça rapporte 45 $ à la communauté », a-t-il fait valoir.

Les plus populaires